Conseil du 11 juillet 2019

1 - Redevance carte riverain

Le collège propose d’unifier la date d’anniversaire pour le renouvellement des cartes riverains au 1 janvier. Alors qu’au départ le renouvellement devait se faire à l’anniversaire de date de de la prise d’effet de la carte.

Ceci simplifie le renouvellement tant pour le citoyen qui ne doit pas retenir la date de renouvellement et pour l’administration, un seul envoi de rappel suffit.

Ceci reporte au 1er janvier 2020 le renouvellement des cartes prises avant le 31 décembre 2018.

Pour une carte prise en septembre par exemple, cela donne 4 mois « gratuits ».

Malgré cette simplification que nous avons approuvée, nous ne comprenons pas l’augmentation de 60% du coût de la redevance.
Le coût des cartes passera en effet de 15 à 25 euros pour les cartes riverains et de 30 à 50 euros pour les cartes professionnelles.
Le collège justifie cette augmentation par le travail que génère la gestion de ces cartes, en particulier l’encodage, les modifications de plaques.
Nous avons voté contre cette augmentation et plutôt suggéré d’automatiser au maximum ce travail d’encodage. Les utilisateurs pourraient en effet s’enregistrer via leur smartphone ou PC pour s’inscrire et payer. Ceci permettrait d’éviter cette augmentation.

2 - Remplacement parc d’éclairage

Une convention est proposée avec Ores pour le remplacement des lampes publiques. le supplément de coût est compensé par la réduction de la consommation électrique.

3 - Voirie pour nouveaux bloc d’appartements « site Sturbois » rue du viaduc

Une nouvelle voirie est soumise au vote. Dans un premier temps elle ne servira qu’aux occupants des 84 nouveaux appartements prévus à cet endroit. 18 emplacements de parking publics seront prévus sur la voirie. A terme cette voirie sera prolongée pour rejoindre le rempart à hauteur de Wielant et constituera une route de ceinture Nord d’Enghien. A la question de savoir pourquoi il n’a pas été prévu plus de parkings publics, alors que  le site le permettait, il a été répondu que la région a refusé et qu’à terme la rue du viaduc sera mises à sens unique et que un parking en épi sera alors mis en place à la rue du viaduc, augmentant ainsi l’offre de parking.

4 - Point d’apport volontaire pour déchets ménagers

7 nouveaux conteneurs enterrés seront installés.

On envisage maintenant d’y ajouter des conteneurs dans les services de travaux pour les communes pour « encombrants », « végétaux » et « inertes ».

5 - Nautisport

Les comptes de Nautisport sont soumis au vote. Les comptes 2018 présentent une perte de 146.000 euros essentiellement générée par une provision de 140.000 euros pour un litige en cours. Le déficit cumulé est maintenant de 1.664.000 euros. Nous nous inquiétons de voir cette épée de Damoclès sur les comptes de la ville. Tôt ou tard, il faudra bien prendre en charge cette perte cumulée. Le collège annonce qu’un groupe de travail sera proposé en septembre au conseil communal pour examiner des solutions pour le futur.

6 - Maison de transition

Un point supplémentaire permet d’aborder la question de la maison de transition.
Le collège a en effet accepté la mise en place d’une maison pour les détenus en fin de peine à Enghien à la chaussée d’Ath 242.
15 détenus y seront logés encadrés par 11 « coach », qui veilleront à la réinsertion des détenus dans la vie civile à la fin de leur peine.
Ce seront des détenus resteront maximum 18 mois dans la maison de transition.
Notre groupe ne s’oppose pas au principe de la réinsertion des prisonniers via les maisons de transition, mais avons des réserves et questions sur la manière dont la décision a été prise et l’opportunité de le faire à cet endroit.
La forme de communication pose question :

  • nous avons appris via la presse et les réseaux sociaux que ce projet a été adopté par le collège. Le collège a pris seul la décision d’accepter d’installer cette maison à la chaussé d’Ath, sans en référer au conseil communal
  • nous nous insurgeons contre le fait que le collège ait accepté précipitamment cette maison de transition sans prendre le temps de poser des conditions et alors que ces nombreuses questions méritaient un débat et une réflexion plus approfondie.
    Le débat au conseil a démontré à suffisance que le projet méritait un débat avant de répondre favorablement au SPF Justice.
  • sachant que d’autres villes ont refusé le projet, c’est bien une décision communale que d’avoir accepté le projet à Enghien, contrairement à ce que prétend le collège
  • pour un collège qui se prétend vouloir améliorer les participations citoyennes, c’est raté.

Le  choix de l’endroit pose question :

  • le 242 chaussée d’Ath, est très mal desservi d’un point de vue transport en commun. Comment les « détenus » vont-ils pouvoir se déplacer ? Comment les proches vont-ils pouvoir leur rendre visite ?
  • il n’y pas un réseau d’entreprise proche permettant l’occupation et des « détenus », une maison plus proche d’un centre-ville ou d’un zoning ne serait-il pas plus approprié ?Nous avons suggéré le site de Ghislenghien plus approprié

L’impact sur la sécurité pose aussi question.

  • Enghien ne dispose pas de l’infrastructure sécuritaire
  • Malines est la seconde ville à avoir accepté ce projet pilote, mais ce centre de transition est dans une ville qui dispose d’une prison qui peut continuer à assumer son rôle facilement en cas de problème.
  • notre zone de police n’est pas équipée pour des missions supplémentaires. L’effectif de notre zone de police est de 1 policier pour 670 habitants. Malines, l’autre commune pilote a 1 policier pour 255 habitants.
  • Notre commissariat va quitter notre ville, pour s’installer à Silly, quelle est la logique d’accepter cette maison de réinsertion ?
  • Quels sont les garanties que les détenus seront « lights » ? ce sont des personnes condamnées à minimum trois ans… Y a-t-il beaucoup de prisonniers « lights » condamnés à trois ans ou plus ?

Mettre la population devant le fait accompli n’est pas optimal et peut laisser libre cours à toutes les inquiétudes possibles.

 

1. Jacques Leroy
Le conseil commence par une minute de silence à la mémoire de notre ami Jacques qui a siégé durant 30 ans pour notre groupe au conseil communal dont 12 ans comme échevin.

2. Changement d’échevin
Suite à son élection comme députée, Bénédicte Linard cède son siège d’échevine à Pascal Hillewaert. Bénédicte reste au conseil communal comme conseillère.

3. CCATm
Nos représentants à la CCATm ont été désignés. Mme Colette Demol-Desaegher comme effective et Geoffrey Derycke comme suppléant.

4. Compte CPAS 2018
Les comptes du CPAS 2018 sont soumis au vote.
Ils présentent un solde positif de 39.274€.
L’intervention communale de €2 ,572 millions reste stable.
L’intervention communale représente 190€ par habitant et reste extrêmement élevée. La moyenne de la province et de la région est de l’ordre de 140€.
L’opposition s'étonne de la hausse du déficit que présente la crèche Mélusine. Celui-ci serait lié à la prétendue perte de rentrée de frais d'inscription, elle-même liée à la baisse des revenus des parents, ainsi que la hausse des frais du personnel non conventionné.
Nous approuvons les comptes.

5. Programme des travaux routiers pour 2019-2021
Les travaux suivants sont planifiés

  • égouttage à la rue des Eteules et Nuit & Jour : 239.000€
  • réfection rue Général Leman : 193.000€
  • égouttage rue des Déportés : 89.000€
  • Améliorations rue du Village, Fontaine à Louche et Houille : 900.000€

soit un total de 1.421 millions financés par un subside de 523.000€, et 898.000€ à charge de la commune.
Nous nous étonnons de l’état déplorable de la rue des Eteules, en travaux depuis trop longtemps. Nous apprenons que les travaux d’égouttage, sous la responsabilité d’IPALLE, devaient être faits à la rentrée et la mise en l’état de la rue suivra.

Notre groupe a insisté sur la nécessité d’effectuer des travaux de peinture  de l'Agora Space, rue des Coquelicots. la majorité nous a promis que ce serait fait encore cette année.

6. Experts-agriculteurs

Pierre Derycke, Etienne Allard et Freddy Debeck ont été désignés comme experts dans la commission communale de constat de dégâts aux cultures.
Notre groupe est intervenu sur la problématique d'un entretien insuffisant des sillons d'évacuation des eaux de pluie en bordure et aux entrées des champs.
Ceux-ci se voient bouchés par les herbes hautes ou par les résidus d'un fauchage tardif, engendrant des débordements ainsi que des coulées de boues sur les voiries.
La majorité a bien pris note de la remarque judicieuse et essaieront d’y pallier.

7. Subsides exceptionnels

Deux subsides exceptionnels ont été accordés :
500€ pour l’ASBL Labo des Arts et du Mouvement pour aménager leurs locaux
- 5.300€ pour les Unités scoutes et guides, pour l’installation d’un système d’alerte incendie exigé par les pompiers

8. Modification Budgétaire 2019

Le budget 2019 avait été présenté en décembre dernier avec un déficit de 70.000€ (voir compte rendu CC du 13 décembre 2018).
Le collège propose cette fois un budget modifié qui présente un boni de… 3.000€.
A la lecture de ce budget, nous partageons les inquiétudes de la Directrice générale et du Directeur financier.
- Directeur Financier : « la demande d’emprunt explose », « le budget est en boni grâce à la récupération de provision de 300.000€»
- Directrice Générale : « La situation est préoccupante », « Le résultat de 3.000€ est obtenu suite au rapatriement d’une provision de 300.000€ constituée dans le passé », « Nos recettes provenant de la fiscalité ne suffisent plus » (et ce malgré que les recettes fiscales ont augmenté de plus de 2.5 million depuis 2012 !)
A noter l’augmentation du budget pour l’auditeur (inutile pour nous) de 50 à 65.000€, ainsi que l’augmentation du budget « Fêtes » qui passe de 60 à 70.000€.

Laugmentation de charge de la dette qui augmente encore de 20.000€ par rapport au budget.
Nous nous étions abstenus en décembre dernier. Cette modification, avec un boni artificiel, nous inquiète pour le futur et nous nous abstenons.

9. Plan de Convergence

Le collège doit proposer un plan pour ramener le budget à l’équilibre.
Un plan de convergence nous avait été proposé en avril dernier (voir compte rendu du CC d’avril 2019).
Un plan de convergence ajusté nous est proposé.
- le plan n’apporte pas de précisions par rapport au plan présenté en avril
- on présente un budget positif en intégrant une provision de 300.000€
- on maintient l’idée que faisant un shift entre taux du PI et de l’IPP on gagnerait sur le fonds des communes. Nos simulations démontrent le contraire !
- le plan prévoit de récupérer 642.000 du fonds des investissements dans la Modification budgétaire… mais dans les faits ce n’est pas fait
- enfin, on envisage d’étaler les emprunts à plus long terme, ce qui risque de mettre en péril les finances dans le futur, finances qui sont déjà en danger.
La majorité attend l'audit pour déterminer les changements du plan de convergence, ce qui explique  le fait qu'ils n'y avaient apporté aucune modification majeure par rapport à celui présenté en avril.

Nous maintenons notre vote négatif d’avril.

  1. Bourgmestre honoraire
    Après 24 ans de mayorat, entre 1976 et 2000, Clément Crohain a fait la demande pour devenir « Bourgmestre Honoraire ». La demande a été adoptée à l’unanimité et sera introduite à la Région.
  2. Comptes 2019
    Le résultat à l’exercice est de 74.000€. Le compte bénéficie du boni de service ordinaire antérieur de €477K.

Le résultat est favorablement influencé par les rentrées fiscales supplémentaires et par l’augmentation de la dotation du fonds des communes (+€30.000)

  • Précompte immobilier : +€198.000
  • Précompte professionnel : +97.000
  • Taxes communales : +57.000
  • Taxe automobile : +€7.000
  • Soit au total plus de €400.000 de rentrées supplémentaires, sans compter que l’on a prélevé €50.000 dans la provision pour risques et charges, et ce pour un résultat de 70.000€…
  • Où donc est passé cet argent : dans l’augmentation des frais de personnel (+€213.000, +4%) et de fonctionnement (+€130.000, +5%)
    • le coût de Hobby Garden par exemple est de l’ordre de €120.000.
    • une augmentation importante des frais informatiques : +€30.000
    • fêtes : +€22.000
  • A l’extraordinaire, comme d’habitude on prévoit beaucoup mais peu de réalisations :
    • Budget Communications : €2.3 millions, réalisations : €94.000
      • reports rue Montgomery, rue de la procession, rue des saules, général Leman , rue de la houille (€1.3 million)
      • report entretien extraordinaire diverses voiries (€297.000)
      • report aménagement parking rue St Jean (€174.000)
      • report aménagement ligne 123 (€122.000)
      • report étude bassin Querton (€25.000)
      • report maintenance fontaine Dodane (€21.000)

Au vu de ces constats, notre groupe s’est abstenu.

  1. Ecole de Marcq
    Un auteur de projet sera désigné pour réaménager la cour de récréation de l’école de MarcqBudget estimé, 70.000€.
  1. Rue de Chèvres
    Un entretien extraordinaire sera fait à la rue de Chièvres
  2. Caserne des pompiers
    Une convention est proposée à la zone de secours pour la location de la caserne des pompiers, pour un coût de 45.000 euros/an. ceci vient en déduction de notre intervention dans les coûts de la zone de secours.
    A cette occasion, nous apprenons que la direction de la zone de secours envisage la construction d’une nouvelle caserne.
  3. Nouvelles voiries
    Deux nouvelles rues sont prévues dans le lotissement sur le site du « Silo de la Dendre ». Les noms sont en rapport avec le site et seront nommées « Rue de la Bascule » et « Rue des Tombereaux ».
  1. Procès Capucins
    La demande n’a pas été jugée sur le fond, dû au fait que la commune s’était engagée à ne pas procéder contre l’ASBL « Mémorial Charles d’Arenberg ». Mais les débats restent ouverts et se poursuivraient pour un jugement sur le fond cette fois contre la SA « WBJ Invest » qui avait acquis le bien de l’ASBL en 2007 pour 25.000 euros,  soit largement en-dessous de la valeur du bien. Le jugement aurait lieu  le 10 octobre prochain. En effet il n’y pas eu d’engagement de ne pas procéder contre la SA « WBJ Invest ». La commune consulte les avocats pour examiner comment poursuivre… A suivre.
  1. Maison au 43a rue de Bruxelles
    La ville a acheté en 2015, une maison rue de Bruxelles 43a. Nous avions demandé au conseil de limiter le budget  d’aménagement à 500.000€, ce que le conseil avait approuvé à l’époque. 
    L’aménagement risque de dépasser ce montant… aussi la ville envisage d’abattre complètement l’arrière, de maintenir que la seule façade et de reconstruire du neuf derrière : un rez et un premier, avec toit plat, et couloir « piéton ». Après expropriation des jardins privés à l’arrière, le jardin de cet immeuble permettra un accès au Petit Parc. 500.000€ reste cher pour deux surfaces. Notre groupe a suggéré d’aménager le terrain en jardin… ce qui permet d’obtenir un maximum de subsides.
  1. Profil financier de la commune
    Belfius fait une analyse du profil financier de la commune et la compare, sur base des comptes 2017, à une dizaine de commune de même profil (cluster), aux communes de la province et de la région. La comparaison est un peu faussée dans la mesure où les chiffres de Nautisport ne sont pas compris dans l’analyse, ce qui biaise les conclusions sur niveau de dettes, personnel… A retenir, Enghien est une commune avec un niveau de revenu et de qualité du patrimoine bâti supérieur à la moyenne. C’est aussi ma commune où le niveau de taxe est supérieur à la moyenne. Chaque habitant paie 750€ de taxe par an (Précompte professionnel + Précompte immobilier + autres taxes), contre 711€ pour les habitants des communes du cluster, 645€ pour les communes du Hainaut et 675€ pour les communes de la région Wallonne.
  1. Plan de convergenceLe Collège avait proposé un budget en déficit de 70.000€ en décembre dernier.
    La Région Wallonne les oblige dès lors à préparer un « plan de convergence » qui doit passer en revue les mesures qu’ils comptent prendre dans les éxercices suivants pour ramener le budget à l’équilibre.

Le document qui nous est présenté n’est pas très sérieux et, comme le signale l’échevine des finances, ils attendent l’arrivée du consultant (budgété à 50.000€) pour « affiner » ce plan de convergence.

Nous mettons en avant quelques incohérences de ce plan :

  • alors que le bourgmestre avait annoncé qu’on ne toucherait pas à la fiscalité pour le citoyen, les chiffres proposés montrent une augmentation de 10% du total des rentrées de l’IPP et du Précompte Immobilier.  On nous répète que l’intention n’est pas d’augmenter… pourquoi alors proposer ces chiffres ?
  • le plan prévoit de diminuer l’IPP et d’augmenter le taux du revenu cadastral de 2400 à 2600, avec pour objectif d’augmenter notre quote-part dans le fonds des communes. Ce devrait être neutre pour le citoyen. Notre groupe a fait des simulations, mais faire cela va diminuer notre quote-part dans le fonds des communes !
  • le plan prévoit une augmentation importante des rentrées « Parking » (+300% !). L’idée serait d’augmenter les amendes.

Devant toutes ces approximations, nous votons contre ce plan et attendons un plan plus sérieux.

  1. Conteneurs enterrésDeux nouveaux conteneurs enterrés seront installés pour la fraction organique des déchets ménagers, largement subsidiés.
    De même deux conteneurs pour verre seront installés subsidiés à 50% Coût pour la commune est de 10.000€
  2. Plan NautisportUne présentation de la situation à Nautisport nous est faite. Au déficit cumulé de €1.53 million, on nous annonce un compte déficitaire en 2018 de 22.000€. Le budget 2019 est déficitaire de 23.000 et la projection 2020 déficitaire également…
    Il est temps de prendre des mesures qui s’imposent

    Des idées sont proposées pour redresser la barre :

    - augmenter la publicité. Nous proposons de s’ouvrir plus à la Flandre. Le site n’est même pas en NL !
    - évaluer une privatisation partielle ?

 A suivre…

Nous sommes heureux de voir que certains points de notre programme ont été repris : parking, plaines de jeux, skate park, largeur des trottoirs…

Mais, ce plan est un catalogue de bonnes intentions, mais sans les moyens décrits, cela reste un catalogue…

Voici nos remarques plus détaillées

  • Un mois de retard, par rapport aux exigences du code de la démocratie locale, pour la production du document, qui est incomplet. En effet, il manque le volet budgétaire pourtant obligatoire… et il y a des points très « budgétivores :
    • Création de 400 parkings
    • Mise en place de navettes
    • Tendre vers les 10% de logements publics
    • Création de plaines de jeux, skate park
    • Maison des jeunes
  • Quid fiscalité, qui n’est pas abordée?

Nous réitérons notre proposition d’engager sans attendre le directeur financier pour entamer l’audit.

  • Pas de volet gestion, pourtant nécessaire :
    • Malgré l’augmentation importante des revenus fiscaux de la précédente mandature, (8.1 million à 10.8 million) et un premier budget en déficit, 2018, il manque les mesures que vous comptez adopter
    • Comment attaquer le déficit se Nautisport que la mandature précédente a fait passer de 940.000€ à 1.5 millions ? Comment entamer la courbe descendante ?
      • Comment comptez-vous « permettre d’accéder à un public plus large » l’accès aux infrastructures sportives ?
      • Sachant que les infrastructures actuelles sont déjà saturées
    • Avec 200 euros par habitant d’intervention au CPAS, on est dans les records de Wallonie. Pas de trace d’action pour ramener cette intervention à des proportions plus raisonnables.
    • Gestion du parc, à quand une gestion plus « commerciale » de ce domaine à haut potentiel par une structure autonome ?
    • Partenariat avec les villes voisines pour des besoins transversaux ?
  • Pas prévu de revoir le plan communal d’urbanisme, pourtant vieux de plus d’un quart de siècle !
    • « préserver l’intégrité des jardins en ville » : on n’acceptera donc plus les permis dans les « jardins » comme ceux par exemple du château Isaac, ou de la maison Wibail ?
  • Avant d’investir pour la vélo, commençons par entretenir les sentiers qui existent, souvent dans un état déplorable… Ce qui force de prendre la route plutôt que les sentiers…
  • Jeunesse : « soutenir les activités des mouvements de jeunesse »… une augmentation des subsides avaient été promise pour 2019, cela se confirmera ?
  • Déçu de ne pas trouver de projet « caméras »
  • On oublie l’aménagement des places de PE, Labliau que vous aviez déjà l’intention de faire en 2012
  • Accueil des étrangers, une mission bien noble, mais privilégions les enghiennois où nous rencontrons de plus en plus de précarité.

Nous ne pouvons approuver ce document qui laisse trop de questions ouvertes, et nous abstenons.

1. Déclaration de politique communale

Le plat de résistance qui a occupé l’essentiel de ce conseil était la revue de la « Déclaration de politique communale » que vous trouverez sur le site en cliquant ici.

Nous avons exprimé notre satisfaction de voir que de nombreux points de de notre programme y avaient été repris : nouveaux parkings, plaines de jeux, skate park, largeur des trottoirs…

Mais, ce plan est un catalogue de bonnes intentions, sans les moyens décris, cela reste un catalogue… Voici nos remarques plus détaillées :

  • Nous regrettons que ce document ait été produit avec un mois de retard, par rapport aux exigences du code de la démocratie locale, d’autant plus que le document est incomplet. En effet, il manque le volet budgétaire pourtant obligatoire… et il y a des points très « budgétivores :
    • Création de 400 parkings
    • Mise en place de navettes
    • Tendre vers les 10% de logements publics
    • Création de plaines de jeux, skate park
    • etc.
  • Ce sont routes d’excellentes initiatives, mais sans mesurer l’impact sur les finances… quelle est la probabilité de les voir se réaliser ?
  • Quid fiscalité, qui n’est pas abordée?

La réponse donnée en séance par le bourgmestre est qu’ils ne prévoient pas d’augmentation de la fiscalité durant leur mandat.

  • Nous regrettons l’absence de volet gestion, pourtant nécessaire :
    • Malgré l’augmentation importante des revenus fiscaux de la précédente mandature, (8.1 million à 10.8 million) et un premier budget présenté en déficit, il manque les mesures nécessaires à adopter
    • Comment attaquer le déficit se Nautisport que la mandature précédente a fait passer de 940.000€ à 1.5 millions ? Comment entamer la courbe descendante ?
    • Avec 200 euros par habitant d’intervention au CPAS, on est dans les records de Wallonie. Pas de trace d’action pour ramener cette intervention à des proportions plus raisonnables.
    • Gestion du parc, à quand une gestion plus « commerciale » de ce domaine à haut potentiel par une structure autonome ?
    • Nous suggérons un partenariat avec les villes voisines pour des besoins transversaux : achat d’équipement, partage de ressources.

Nous réitérons notre proposition d’engager sans attendre le directeur financier pour entamer l’audit.

  • Nous avons apprécié la phrase : « Préserver l’intégrité des jardins en ville » On n’acceptera donc plus les permis de bâtir dans les « jardins » comme par exemple les projets dans les jardins du château Isaac, ou de la maison Wibail ?

Réponse donnée en séance est qu’en effet c’est bien l’intention du collège… mais des recours aux instances supérieures peuvent aller à l’encontre de leur volonté.

  • Avant d’investir pour le vélo, commençons par entretenir les sentiers qui existent, souvent dans un état déplorable… Ce qui force de prendre la route plutôt que les sentiers…
  • Déçu de ne pas trouver de projet « caméras » qui devraient améliorer les problèmes d’incivilité croissants et la sécurité. Nous avions déposé une motion adoptée à l’unanimité en 2016… toujours sans suite à ce jour.
  • On oublie l’aménagement des places de Petit-Enghien et Labliau que vous aviez déjà l’intention de faire déjà en 2012.
  • Accueil des étrangers, une mission bien noble, mais privilégions les Enghiennois où nous rencontrons de plus en plus de précarité.

Nous ne pouvons approuver ce document qui laisse trop de questions ouvertes, et nous abstenons.

2. Désignations

De nombreuses désignations sont faites :

  • AG (Assemblée générale) Ores
    Ensemble-Enghien : Lydie-Béa Stuyck
  • AG IMIO( Intercommunale de Mutualisation en matière Informatique et Organisationnelle)
    Ensemble-Enghien : Marc Vanderstichelen
  • AG IGRETEC
    Ensemble-Enghien : Geoffrey Derycke
  • AG IDETA
    Ensemble-Enghien : Marc Vanderstichelen
  • AG IPALLE
    Ensemble-Enghien : Colette Demol-Desaegher
  • AG IPFH
    Ensemble-Enghien : Marc Vanderstichelen
  • AG Centre Culturel
    Ensemble-Enghien : Nicolas Clément et Alain Meurant.
  • AG « Agence Locale pour l’Emploi » (ALE)
    Ensemble-Enghien : Lydie-Béa Stuyck et Geoffrey Derycke
  • AG ASBL Promo-logement :
    Ensemble-Enghien : Philippe Laforêt
  • Commission Communale de l’Accueil
    Ensemble-Enghien : Lydie-Béa Stuyck
  • AG Haute-Seine Logement
    Ensemble-Enghien : Geoffrey Derycke
  • Comité e » suivi des Carrières Unies de Porphyre
    Ensemble-Enghien : Marc Vanderstichelen

3. Mise en concession de la Halte du Miroir et de la future cafétéria « Presqu’île »

Un appel d’offre sera lancé pour une concession de la taverne actuelle de la « Halte du miroir » et de la future taverne à la nouvelle plaine de jeux à construire dans le parc est soumise à approbation. La concession vaudra jusqu’en 2025.
Avis aux amateurs !

1. Plan politique communal

Le code de la démocratie local demande que le collège propose dans les 60 jours de son installation le « Plan de Politique  Communale » pour les 6 ans à venir, accompagné d’une projection budgétaire.

Nous nous étonnons que ce document ne figure pas à l’agenda de ce conseil, mettant ainsi le collège en défaut. Ce sera pour fin février nous a-t-on promis…

2. Désignations

De nombreuses désignations sont faites :

  • Délégués du conseil communal au CPAS : Olivier Saint-Amand et Francis De Hertog
  • Régie de Quartier : Nathalie Vast, Francis De Hertog, Pierre Muller et Christine Leroy
  • Centre d’Initiation à l’Environnement (CIE):
    • Ecolo : Guy Devriese, Murielle Mozelsio, Virginie  Deneyer, et Dominique Eggermont
    • En Mouvement :  Luc Descamp, Gilles Monier
    • Ensemble-Enghien : Martine Klinsport & Maxime Wachtelaer
  • Union des Villes et Communes : Olivier Saint-Amand
  • Ethias : Francis De Hertog
  • Opérateur Transport de Wallonie : Jean-Yves Sturbois
  • SWDE : Jean-Yves Sturbois
  • Notélé : Jean-Luc Demecheleer et Marc Vanderstichelen

3. Exhumation cimetière Enghien

Approbation d’un cahier de charges, pour l’exhumation d’une centaine de dépouilles mortelles au cimetière d’Enghien (coût estimé 24.200 euros, financé par emprunt)

4. Projet Feder : « LOCaVORA : Local Optimization for Cities Voracious of Resilient Agriculture”

Les villes d’Ath, Lessines et Enghien  introduisent en commun une demande pour bénéficier de l’aide du fonds européen FEDER pour aider les agriculteurs dans le virage à prendre dans le cadre d’agriculture durable, circuit court, etc.

Le projet repose sur trois phases :

  • diagnostic de la production et de la consommation
  • accompagnement des producteurs
  • sensibilisation des collectivités locales et agro-industries locales pour l’écoulement des produits

Une excellente opportunité pour nos agriculteurs et les commerces locaux pour améliorer leur production et leur offre de produits locaux.

Le budget total présenté est de €3.8 million financés à 80%.

Cela représente un budget de €850.000 dont €170.000 à charge de la commune en trois ans.

A la lecture du dossier, on constate que Ath a réduit entretemps la voilure de 30% lors du passage du dossier au conseil communal.

On peut donc s’attendre à ce que le projet sot réduit à l’arrivée également pour Enghien.

A suivre…

5. CCATm

Appel à candidature sera lancé pour 9 représentants effectifs et 9 suppléants à la Commission Consultative de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité.

Avis aux amateurs…

6. Schéma de Développement Territorial.

Le gouvernement wallon a demandé l’avis de la population (via enquête publique) et des conseils communaux sur le schéma proposé.

IDETA a réagi en déplorant que la Wallonie Picarde soit oubliée dans le schéma et le conseil déplore qu’Enghien soit oublié.

Les remarques d’IDETA, d’Enghien environnement et du Conseil seront envoyés à la Région.

Conseils Communaux

Date des prochains Conseils Communaux

  • 26 septembre 2019