Décembre

 

1.  Budget 2017

 

Nous avons voté contre ce budget.

Depuis la mise en place de cette majorité en 2013:

  • les produits de la fiscalité ont augmenté de 2.4 millions pour arriver à 10.5 millions d’euros. C’est une augmentation de près de 30%. Chaque famille enghiennoise paie en moyenne 1.750 euros de taxe par an. C’est 450 euros en plus qu’en 2012 !
  • les 1.5 million de réserves accumulées sous les législatures précédentes ont quasi disparu. Il en reste 155.000 euros…
  • le solde des emprunts à rembourser est passé de 7.4 millions à 12.7 millions

La commune s’est donc dotée de moyens supplémentaires considérables !

… et quel est le bilan pour nos citoyens ?

Par rapport au programme de politique générale, pas de projets digne de ce nom. On est loin des objectifs du plan de politique générale :

  • plan communal de mobilité… on continue de faire des études.
  • augmenter offre de stationnement au centre vile… pas de progrès.
  • aménagement de la grand-place, du vieux marché, pas de projet
  • hall de Petit-Enghien, on stagne depuis des années.
  • structure autonome du parc, pas d’avancement
  • lutte contre les incivilités, sur proposition de notre groupe, le conseil avait adopté à l’unanimité la proposition de se doter de caméras mobiles. Pas de trace dans le budget.

etc…

 

2. Propreté en ville

 

Le ministre cdH Carlo di Antonio a fait 3 propositions aux communes pour l’amélioration de la propreté en ville.

  • la mise à disposition pour les 3 prochaines années  d’un agent dédicacé à la propreté de la ville. La ville en a fait la demande. Cela va aider à améliorer la propreté dans notre ville.
  • un subside de 7500 euros pour l’achat d’un glouton en remplacement de l’ancien glouton
  • un subside pour l’acquisition de poubelles. Curieusement la commune n’a pas introduit la demande pour bénéficier de ce subside… dommage.

 

3. Jumelage

 

Pour fêter les 60 ans du jumelage un subside exceptionnel de 25.000 euros est accordé.

 

4. Organisation du stationnement, rue de Bruxelles

 

3 zones de livraison sont dorénavant prévues : à l’entrée de la rue, en face du « Carrefour » et à la sortie de la rue de Bruxelles. La majorité prévoit de réserver ses emplacements de 7h à 16h.

Ces zones prennent pas mal de places de parking, aussi pour limiter l’impact de ces zones et favoriser l’accès aux commerces locaux, notre groupe a proposé de limiter les heures de livraison de 7 à 12H. D’autre part nous avons demandé de ne pas autoriser de livraisons le mercredi.

La majorité n’a pas accepté notre proposition.

 

5. Nautisport.

 

La prévision des comptes 2016 et le budget 2017 prévoit des résultats positifs, ce qui aidera à diminuer le déficit cumulé de €1.6 Millions.

 

Les projets du Nautisport sont présentés :

  • renouvellement du système d’aération et de ventilation de la piscine. Grâce aux subsides et aux économies d’énergie, ce projet de modernisation de la piscine est positif pour les finances.
  • Club house et vestiaire pour le tennis. Ici aussi les subsides et l’augmentation de la cotisation du Tennis Club Enghien devraient rendre ce projet neutre d’un point de vue budgétaire.
  • Terrain de foot et de hockey synthétiques. Avec les subsides, et les cotisations adaptées, l’impact sur le résultat de Nautisport devrait être minime
  • Reconditionnement de l’ancien club house du tennis en salle de spinning.

 

Compte tenu que ces projets ont un volet recette (subsides/cotisations/économies) qui limite l’impact sur les finances et que d’autre part 80.000€ d’amortissements cessent en 2018, nous avons soutenu ces projets pour le bien des Enghiennois.

Il faudra être attentif dans le suivi de ces dossiers pour éviter les dépassements que nous avons connu dans le passé.

 

 

Octobre

 

  1. Budget 2017 du CPAS
    Le budget du CPAS est présenté avec une augmentation de la dotation communale de 60.000 euros correspondant à une indexation de 2.3%.
    Si on excepte l’anomalie de 2013, l’intervention communale est passée d’une moyenne de 1.7 million sous la législature précédente à une moyenne de 2.6 millions sous la législature actuelle.
    Avec 2.656 million on reste avec une moyenne par habitant de 200 euros ce qui reste largement au-dessus des moyennes régionales et provinciales qui se situent autour de 120 euros !

  2. Modification budgétaire 2016
    Après cette modification budgétaire, le résultat global présente un boni de 221.000 euros. Quand on sait qu’en début de législature le résultat global était de 1.9 million, et que les réserves ont été épuisées à concurrence de 1.3 millions… et compte tenu du faible niveau de réalisations on ne pouvait que maintenir notre votre cette modification en ligne avec notre vote sur le budget.
    D’autant plus qu’à l’extraordinaire les budgets prévus ont été solidement rabotés, à commencer par le hall de Petit Enghien reporté une fois de plus.

  3. Taxes Poubelles
    Le régime mis en place l’an dernier, que nous avions défendu, est maintenu à savoir une taxe de 83.24€ (41.62€ pour isolés) donnant droit à 30 sacs. Les sacs supplémentaires étant de 1.85€ pour un sac de 60 litres et 0.925 pour un sac de 30 litres.

  4. Centre d’interprétation.
    Afin de se doter d’une salle de conférence opérationnelle, le conseil a décidé de remplacer les gradins actuels par de nouveaux gradins plus grand (+/- 120 places) et plus confortables.

  5. Égouttage rue du Curé et des Orphelins
    226.000 euros seront consacrés à l’amélioration des égouts dans les deux rues.

  6. Inondations « bassin Querton »
    Afin de limiter les risques d’inondation dans les quartiers de Petit-Enghien, une étude sera commandée pour analyser les solutions.

  7. Nautisport en liquidation
    L’intercommunale qui a précédé le Régie Communale Autonome est en liquidation depuis 2002. La liquidation était bloquée par les procédures judiciaires en cours contre les anciens gestionnaires. Les procédures n’ayant pas abouti, les liquidateurs eu égard à la longueur et  au coût d’une nouvelle procédure avec un résultat incertain ont décidé de ne pas faire appel.
    La liquidation de l’ancienne Intercommunale pourra donc avoir lieu.

  8. La Semo
    les comptes provisoires de La Semo ont été communiqués. Ils présentent pour 2016 un bénéfice de plus de 60.000 euros, compensant les investissements de 2015.
    Le projet étant maintenant profitable pourquoi continuer à subsidier à concurrence de 25.000 euros et donner accès gratuit au parc, château, écuries… pendant 10 jours !

 

Septembre

 

1. Suivi du PV précédent.

 

  • Dans la plaine de jeux du Petit Parc, deux balançoires manquaient au début des vacances. Vu la fréquentation de cette plaine de jeux, nous avions demandé de remettre en fonctions toutes les balançoires, ce que M. le Bourgmestre avait promis de faire. Nous avons fait remarquer que cette promesse n’a pas été tenue… les enfants ont dû se contenter tout l’été avec une plaine de jeux avec la moitié des balançoires manquantes. Promesse a été refaite.. à suivre.
  • Frais administratifs CPAS. Nous avions demandé en juin dernier la raison de la forte augmentation des frais administratifs depuis 2010.

 

Aucune réponse satisfaisante nous étant donnée en séance, M. le bourgmestre a proposé de poser la question au prochain conseil de CPAS.

 

2. Le cahier de charge pour l’amélioration des trottoirs au quartier Val lise et au Puttenberg ont été approuvés.

 

Nous avons insisté pour que les problèmes d’égouts, provoquant des inondations, soient résolus au préalable.

On nous a confirmé que ce serait bien le cas.

 

3. Comité de suivi « Carrières de Bierghes »

 

Un permis a été accordé en 2015 pour une extension des carrières de Bierghes sur le territoire de Petit-Enghien.

Un comité de suivi a été mis en place pour

  • centraliser les informations relative à la mise en œuvre
  • fournir les informations et recevoir les doléances
  • émettre des avis sur tout nouveau projet et/ou modification des projets en cours
  • formuler des pistes pour réduire les nuisances…

Le représentant au comité pour notre groupe sera Marc Vanderstichelen

 

4. Acquisition de 11 maisons rue du château.

 

Ces 11 maisons en rangée, bordent le mur d’enceinte du parc, et faisaient historiquement partie du parc. Le toit est d’ailleurs relié au toit des écuries.

Le prix d’achat est estimé à 1.250.000 frais compris. Il sera financé par le fonds de rénovation urbaine à concurrence de 700.000, un emprunt à concurrence de 400.000 et un prélèvement sur le fonds d’investissement de 150.000. Le produit des loyers devrait être supérieur aux remboursements annuels.

Nous avons demandé si on s’était bien assuré que l’état des maisons (toit, châssis, chauffage…) ne nécessitait pas de dépenses, ce qui nous fut confirmé.

 

5. Une motion fut également déposée demandant au TEC de remettre en service la liaison de leur Bus vers la Dodane.

 

 

Juillet

 

1. Présentation du projet d’aménagement des combles des écuries dans le grand parc.


Les écuries datent de 1720. La toiture a besoin d’être refaite. Elle a bougé suite aux tempêtes de l’an 2.000.
Par la même occasion, le collège propose un projet pour aménager l’étage des écuries, belle surface non utilisée à ce jour.
Il est prévu d’y installer 2 salles de réunions de 8 et 15 personnes ainsi qu’une salle qui pourra servir de salle de conférence de +/-110 places assises, ou de salle d’exposition.
L’isolation est prévue pour limiter les hausses de température en été. Ceci est complété par une pompe à chaleur qui amènera le froid puisé dans un vieux puits du château, où l’eau reste à 10° toute l’année.
Deux cages d’escaliers à chaque extrémité et un ascenseur permettront l’accès à l’étage.
Nous nous sommes inquiétés du peu de toilettes prévues à l’étage, seules deux toilettes étaient prévues. Pour une occupation de 110 personnes, cela est trop peu. Notre remarque a été bien reçue, et le plan sera revu en conséquences.

 

2. Festival LaSemo

 

Le collège propose de reconduire la convention pour LaSemo pour deux années, aux conditions actuelles à savoir :

  • mise à disposition gratuite du parc pendant 10 jours (valeur estimée à 25.000€)
  • subsides supplémentaire de 25.000€ en liquide

Notre groupe, s’il n’est pas défavorable à la tenue de ce festival, ne comprend pas l’urgence de signer une convention alors que le démontage du dernier festival n’est pas encore terminé. Il propose de prendre du recul afin d’évaluer les conditions d’une nouvelle convention, en particulier :

  • avoir à disposition les comptes 2016 de manière à vérifier s’il faut continuer à subsidier à cette hauteur, alors que LaSemo devient de plus en plus populaire.
  • évaluer comment adresser le problème des nuisances sonores en reconsidérant la localisation par exemple
  • mesurer l’impact pour les commerces locaux

 

3.Centre Culturel

 

Le plan 2018-2022 est proposé. A retenir une augmentation de la contribution de la commune qui passerait de 78.000€ à 100.000 en 2018. Ceci se décompose comme suit

  • subside de 62.779 indexé
  • aide et service (essentiellement la mise à disposition de locaux) qui passera de 17 à 23.000€, compte tenu que le centre pourra bénéficier en partie des nouvelles surfaces à l’étage des écuries.

Question fut posée par notre groupe : à quand le regroupement du centre culturel avec le service animation, service tourisme… et rendre à la maison Jonathas sa vocation muséale ?

Réponse, après que l’étage des écuries soit disponible.

  • la mise à disposition d’un ¼ ETP évalué à 14.000€ pour l’organisation d’un « nouveau Si Enghien… »

 

4. Inondations

 

Le collège fera appel à un droit de tirage d’IPALLE pour la réalisation d’une étude qui devra aboutir à apporter une solution au « débordements » du ruisseau de l’enfer.

Nous avons interrogé le collège quant aux leçons à retenir des nouvelles inondations récentes et mesures prises. Les réponses suivantes furent apportées :

  • il n’y aurait pas de problème d’avaloirs qui sont régulièrement curés. Le curage sera néanmoins encore accéléré.
  • en ce qui concerne le « bassin Querton » à Petit-Enghien, une pré-étude est envisagée qui devrait aboutir à une zone d’immersion temporaire
  • contact est pris avec les agriculteurs de cas en cas pour examiner les mesures à prendre pour limiter les coulées de boues

 

5. Nautisport.

 

Les comptes Nautisport 2015 sont présentés.

Ils présentent un déficit de 54.000€, ce qui porte le déficit cumulé à 1.585.000€

Notre groupe rappelle une fois de plus la nécessité de refinancer ce déficit qui s’accroît d’année en année.

 

Juin

 

  • Adoption du cahier de charges pour la réfection des rues du Curé et des orphelins
  • Le quartier de la rue des Augustins a fait une interpellation visant deux points particulier
    • L’état d’avancement du dossier « restauration » de la chapelle St Augustin.
      Le collège a répondu que le dossier était toujours en cours à l’administration de la RW.
      Notre groupe avait introduit un point sur ce sujet en février dernier, et est en contact avec l’administration en parallèle.
    • Demande d’éclaircissement quant aux rumeurs de construction d’une maison de repos sur le site des Clarisses. Ils ont également exprimé leur soucis quant à l’aggravation des problèmes de mobilité que ce projet engendrerait. D’une manière plus générale ils ont insisté sur les problèmes de mobilité toujours plus importants à Enghien et demandé au collège de préserver le caractère d’Enghien en sauvant les façades des anciens bâtiments.
    • Le collège a répondu qu’ils n’avaient pas encore été sollicité sur ce projet de « maison de repos ».

 

Dans la foulée du conseil de mai, une réunion des mandataires sur les projets « Mobilité » a été organisée. Les points suivants ont été approuvés

  • Aménager la bretelle d’accès 25 direction Tournai et passage à 3 bandes entre sortie 25 et 26.
  • Déplacer le  rond-point chaussée de Bruxelles pour mieux le centrer
  • Porte de Herne: abattre maison expropriée et reconfiguration carrefour
  • Viaduc, rue du Viaduc: création d’un trottoir sous le tunnel
  • Déplacement arrêt de bus Dodane vers Nautisport et le Delhaize
  • Aménagement rue du Mont

 

Mai

 

A l’inverse du conseil précédent… il aura fallu près de 5 heures pour boucler ce conseil communal.

 

1. Présentation des pistes pour diminuer le déficit du CPAS.

 

L’intervention communale pour combler le déficit du CPAS culmine à plus de €2.5 millions, soit près de 200€ par habitant, un record sachant que la moyenne en Wallonie est de l’ordre de 120€ par habitant.

Les pistes évoquées allaient de l’augmentation de la location des chambres de la maison de repos, de la suppression des chèques repas, de l’augmentation des synergies avec la ville et les CPAS voisins, d’économies sur les consommations d’électricité et d’eau (moyennant investissements).

Un audit sera exécuté pour évaluer ces pistes… ou en trouver d’autres.

Nous avons exprimé nos réticences sur les augmentations du prix des chambres et la suppression des chèques repas.

 

2. Comptes 2015 – Modifications budgétaires 2016

 

Après le déficit record de 2013 de €460K, le plus grand déficit depuis la fusion des communes, on pulvérise le record de déficit avec un déficit de €1,2 millions, …et ce malgré les augmentations de taxes !

Bien sûr une large partie est expliquée par un retard du service SPW… mais ceci n’est pas nouveau. Dans le passé également on a connu de tels retards.

Depuis la mise en place de cette nouvelle majorité, un seul compte a été présenté en positif.

 

Le cumul des déficits est de €1.6 millions, et ce en ayant vidé les réserves à concurrence de €1.6 Millions. (100.000€ ont encore été prélevés cette année)

Nous avons fait quelques observations et avons voté contre ce compte.

  • Sur le plan de la trésorerie, malgré un solde de trésorerie moyen de 2 millions, on dénote un rendement négatif de 356 euros… ce qui démontre une gestion de trésorerie qui pose question.
  • Quant à la gestion du parc, on peut aussi se poser des questions. On avait prévu un budget de 114.000€ de recettes… on arrive péniblement à 58.000€ (80.000 en 2014). Où en est-on dans une vraie gestion de ce bijou? On peut déplorer que cela s’aggrave encore… n’était-il pas triste de voir la halte du miroir fermée lors du WE de l’Ascension ?
  • Voiries : on avait prévu comme en 2014, 120.000€ pour l’entretien des voiries… et on en a dépensé « que » 65.000€… A l’extraordinaire on n’a pas non plus épuisé le budget (370K sur un budget de 420K)…alors que l’état des routes est loin d’être optimal.

 

La modification budgétaire prévoit l’achat des 11 maisons à la rue du château, qui anciennement faisaient partie du parc.

Outre les réserves à l’ordinaire qui sont pratiquement vides, l’extraordinaire, prévoit que sur €4 millions de réserves, €2.4M sont prélevées … il en reste €1.6M

 

3. La Semo

 

En exécution de la convention en cours, le subside de 25.000€ à verser à la Semo est proposé.

Nous faisons remarquer que sur base de comptes qu’un vent favorable nous a amenés, la Semo fait des bénéfices… pourquoi doit-on payer des subsides ? Pourquoi ne paient-ils pas comme tous les organisateurs d’activités dans le parc.

La convention en cours expirant en 2016, cette information sera utile dans le cadre de la renégociation de la convention.

 

4. Labliau

 

Un subside de 5.000 euros est accordé pour la nouvelle salle.

 

5. Marché public pour les emprunts de la ville

 

En cette période de taux bas, notre groupe propose que le marché prévoit aussi des taux fixes.

Proposition acceptée.

 

6. Etude de mobilité

 

L’étude propose de déplacer les arrêts de bus de la Dodane, une partie vers le Delhaize et une autre partie à Nautisport.

Sur le fond, nous sommes d’accord mais avons de sérieuses réserves quant à certaines conclusions :

  • aménager le rond-point de la Dodane pour permettre la mise à double sens des remparts
  • aménagement de la jonction pavé de Soignies/pavé d’Ath : nous avons une préférence pour y mettre un rond-point, plutôt qu’un carrefour en « T ».

 

Après de longs débats, où on regrette que ni la population, ni la CCATm n’aient été consultés, l’ensemble du conseil partage nos réserves. Tous les groupes émettent des réserves quant aux conclusions.

 

7. Stationnement Petit Parc

 

Proposition est faite d’autoriser le stationnement sur l’accotement de la butte côté avenue Albert 1er, mais pas avenue Elisabeth.

Considérant que l’ensemble de la butte est un site classé, qui prévoit explicitement l’interdiction de parking, notre groupe demande si un certificat de patrimoine » a été introduit demandant cette dérogation.

 Comme la réponse est négative, nous proposons de retirer ce point du vote, pour 2 raisons :

  • ne pas se mettre en infraction par rapport au patrimoine
  • maintenir les deux côtés du parc dans la même situation. En acceptant formellement de parquer que d’un seul côté, la police pourra verbaliser les véhicules parqués avenue Elisabeth !

La meilleure solution était de laisser la situation en état et de TOLERER, comme c’est le cas depuis toujours, le stationnement des deux côtés.

devant le refus de retirer le point, seul le groupe ECOLO et une partie du PS ont voté pour. Notre groupe a voté contre et les autres se sont abstenus.

Conclusion : vous remercierez le groupe ECOLO en cas d’amende pour stationnement avenue Elisabeth

 

8. NEWS

 

Notre groupe a introduit un point supplémentaire concernant le NEWS.

En effet dans l’édition du NEWS communal de mars dernier, le bourgmestre, sans nous prévenir a modifié le tableau que nous avions soumis en ajoutant des colonnes qui ne sont pas des taxes et en supprimant la ligne budget 2016… visiblement trop gênante.

Nous avons demandé un droit de réponse au prochain NEWS adopté à l’unanimité.

Voici le tableau que nous souhaitons voir apparaître :

 

 

 

 

Mars 2016

 

Agenda très léger pour ce conseil communal expédié en moins d’une heure. A noter :

  1. Acquisition d’un engin de levage télescopique estimé à 35.000€. Avec pour but de donner aux services techniques un outil pour les aider au montage des chalets, placement de columbariums, déchargement de  palettes de sel, asphalte, etc.
  2. Aménagement de la rue du MONT, désignation d’un auteur de projet
  3. Notre groupe avait entré un point supplémentaire demandant un aménagement à la sortie de la rue du Sac, où les voitures en stationnement non réglementaire bouchent la vue des voitures sortant de la rue du sac.  Le conseil a adopté la proposition et se propose de demander aux services travaux de peindre en hachuré la partie interdite au parking dans la rue de Sambre pour bien montrer l’aspect illégal du parking à cet endroit.

 

 

Février 2016

 

  1. Fiscalité.
    Le cdH corrige les informations fiscales erronées données par le bourgmestre lors du précédent conseil et reprises dans la presse.
    Le bourgmestre avait pris l’analyse Belfius de 2013, et pris l’ensemble des recettes de transfert plutôt que les seules rentrées fiscales.

    La réalité est conforme à ce que le cdH dénonce depuis le début de cette mandature : une fiscalité débridée !

    Les rentrées fiscales à Enghien sont les plus élevées tant au niveau du cluster que de la province et de la région… de même le taux d’augmentation qui en deux ans est de 15%.
    Pour le budget 2016, la tendance se confirme… en 4 ans cela donne une augmentation de 30% !

  2. La Semo.
    Le bourgmestre avait mis à l’agenda une nouvelle convention avec La Semo, convention que ne partage pas le PS et le MR qui s’étaient abstenus en collège.
    Le point a été reporté en conseil… il y a lieu de vérifier au préalable si la nouvelle convention ne devrait pas être précédée d’un appel d’offre.

  3. Le cdH avait soumis 4 points supplémentaires
    1. Trottoirs rue Montgomery.
      Au conseil de décembre dernier, la majorité avait reporté sine die la réfection des trottoirs de la rue Montgomery, sous prétexte que «le trottoir et la voirie appartiennent au SPW et que dès lors aucun subside ne serait accordé pour cette partie »
      Suite à nos contacts pris avec le SPW, il s’avère que cet attendu n’est pas fondé.  S’il est vrai que  les trottoirs et la voirie de la rue Montgomery appartiennent au SPW, les trottoirs des voiries régionales relèvent de la compétence communale en zone d'agglomération et donc sujet à subsides. En réalité, les subsides du PIC peuvent couvrir l’aménagement de trottoirs situés le long des voiries régionales. Le projet peut donc bien bénéficier des subventions.
      Sur proposition du cdH, le conseil a donc accepté l’interprétation erronée et mettra l’élargissement des trottoirs dans le plan 2017-2018.
    2. Chapelle St Augustin.
      Cette chapelle St Augustin a une valeur architecturale unique : style gothique avec portail assorti d’un éperon de style baroque.
      Le conseil a accepté la proposition du cdH de relancer l’administration de la  RW sur la nécessité de trouver une solution pour la restauration/stabilisation de la chapelle St Augustin.
      Deux solutions pour la stabilisation sont en piste, soit soutien extérieur ou portique intérieur, il devient urgent de trancher.
      Cette stabilisation devra ensuite être faite par l’entrepreneur car le permis de construire lui a été accordé à condition de restaurer la chapelle, et qu’il devient urgent d’agir avant que la chapelle ne s‘effondre.
    3. Chapelle castrale dans le parc.
      Le bâtiment de la chapelle castrale appartient à la commune, tandis que les bas-reliefs intérieurs appartiennent à la RW.
      Vu que les arbres commencent à mettre en danger le bâtiment, et que la conservation du bâtiment est préalable à la restauration des bas-reliefs propriétés de la RW.
      La majorité a accepté la proposition du cdH de planifier un élagage des arbres entourant la chapelle castrale de manière à préserver le bâtiment.
    4. Caméras mobiles.
      Il est admis que les caméras mobiles constituent un outil efficace pour la détection des incivilités (dépôts clandestins, déjections canines, stationnement sauvage, …), tant à titre préventif qu’à titre répressif. De nombreuses villes en ont adopté l’usage : La Louvière, Leuze, Jurbise, Dour, etc.
      La majorité a accepté la proposition du cdH d’étudier la possibilité de se doter de moyen de lutte contre les incivilités.
      Un agent de l’administration communale suivra une formation à cet effet pour en mesurer tous les aspects pratiques.

Abonnez-vous à notre newsletter

 

Devenez membre.

Rejoignez-nous.

 

Facebook

Nos coordonnées :

Marc Vanderstichelen

7850 Enghien

 

email : marcvdstichelen@skynet.be

 

© Ensemble - Enghien 2015 - 2017